Comment choisir son bois de cheminée ?


Il est indispensable de distinguer bois de chauffage et bois de cheminée car n’ayant pas le même emploi, ils doivent également être rigoureusement choisis pour correspondre parfaitement à l’appareil utilisé. Dans la catégorie des bois pour cheminées on retrouve des types d’arbres spécifiques aux caractéristiques très importantes dont il faut s’assurer.

Traitement du produit

Pour les âtres, on recommande toujours du bois sec d’une part car il est plus facile à allumer et génère un feu agréable mais également car il évite de goudronner les conduits et de nécessiter des ramonages trop fréquents. De même, il garantit la longévité de l’installation.

Parmi l’ensemble des produits proposés par les fournisseurs, il sera recommandé d’opter pour un bois ayant connu une période de sèche de 18 mois au minimum et donc de préférer ceux qui ont été séchés plus longtemps. Dans tous les cas, le bois ayant été peu traité est à proscrire.

En effet, un bois trop humide prend moins facilement feu, ne peut être considéré comme une source de chaleur suffisante et a un rendement faible ce qui nécessite en plus des achats réguliers. De plus, il dégage une fumée qui va aller s’accrocher sur les parois de la cheminée participant au phénomène de dépôt de goudrons dans l’ensemble de l’installation et va venir noircir la vitre en cas de foyer fermé ce qui ne permet plus alors de profiter de la beauté d’un beau feu de cheminée.

Les différentes espèces

Les types d’arbres spécialement conseillés pour les cheminées sont le chêne, le hêtre et le charme car leur feu est conséquent et qu’il dure particulièrement longtemps. Ces trois espèces représentent donc le haut de la gamme parmi l’ensemble des articles disponibles.

Il est également possible d’utiliser les tilleuls, les trembles et le bouleau qui vont créer également des sources de chaleur intéressantes mais dont l’apport énergétique est plus court que pour les arbres précédents. Certains utilisent également des feuillus et des conifères mais ceux-ci sont considérés comme le bas de gamme concernant les choix possibles. Les résineux sont vivement déconseillés pour ce type d’utilisation car ils créent un bistrage des conduits et un noircissement des portes vitrées.

Quel que soit le choix final de l’utilisateur il devra prendre en compte la taille de la bûche car les petites ne créent que des braises et ce sont les plus grosses qui vont venir nourrir le feu.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *