Comment connaître le prix de l’immobilier dans sa ville ?


La tendance des prix dans le domaine de l’immobilier ne se définit pas seulement sur une observation globale du marché. Elle doit en effet, correspondre au baromètre régional des notaires sur le prix de l’immobilier.

Le baromètre des notaires sur le prix de l’immobilier

Ce baromètre est un outil indispensable pour la détermination du prix de l’immobilier dans une ville. C’est d’ailleurs, la principale raison qui pousse les investisseurs à l’étudier avant d’effectuer toute opération immobilière. Se basant sur des statistiques sérieuses et des ventes effectuées, ce baromètre donne un aperçu d’une grande justesse du marché pour le prix de l’immobilier pour chaque département, chaque région et chaque ville. Et ce, selon le type de bien immobilier mis en vente (maison, terrain, appartement neuf comme ancien).

priximmo

Accès à cet outil de détermination

Le baromètre des notaires sur les prix de l’immobilier est accessible en ligne dans la base des informations relatives au marché de l’immobilier PERVAL. Il fournit en un seul clic, des données sérieuses qui permettent de connaître facilement l’état du marché immobilier dans une ville. D’autant plus que le bien-fondé de toutes ces informations, est assuré par le fait que ce sont les notaires qui ont édité cet outil. En effet, toutes les transactions immobilières doivent être ratifiées par un notaire qui les légalise.

Comment se servir du résultat ?

Une fois le prix connu c’est bien mais que faut-il en faire ? Par exemple pour un appartement ancien dont le prix de vente est à 100.000 euros pour une superficie de 50 m², le prix au m² est de 2.000 euros. Dans cette ville si le tarif médian observé par les notaires est de 1800 €/m² cela veut dire que cet appartement est au dessus de la valeur médiane. Il faut alors se demander si c’est normal. Une fois les bonnes questions posées, si l’appartement ne semble pas dans un état supérieur à la moyenne ni bien localisé, alors une marge de négociation est à chercher pour descendre à un prix de 1800 €/m². Si le vendeur n’est pas d’accord, il serait plus judicieux de chercher un autre bien.




Les commentaires sont fermés.