Vous désirez investir dans un appartement ?


Cela fait maintenant plusieurs années que vous êtes entré dans la vie active. Et ayant suffisamment mis de côté, vous êtes aujourd’hui prêt à acheter votre appartement. Voici quelques conseils pour vous aider à mener à bien votre projet d’accession à la propriété.

Définissez vos besoins

Pour fixer les caractéristiques de l’appartement que vous désirez, nombreuses questions essentielles doivent avant toute chose être posées. Dépendront en effet de ces réponses le type de bien vers lequel vous allez accès vos recherches, mais surtout le budget que vous devez consacrer à votre projet immobilier. Qui plus est, même si la tendance est actuellement à la baisse, les appartements neufs sont toujours considérablement plus chers par rapport aux anciens.

Ainsi, est-vous actuellement célibataire, en couple ou avec un ou plusieurs enfants ? Sinon, en dehors de la surface, vous devez également prendre en considération l’accès, l’environnement, le quartier, le voisinage, les nuisances sonores, la proximité aux réseaux des transports en commun… Sans oublier la présence d’un parking notamment si vous êtes véhiculé. Autant de paramètres que les primo-accédants oublient souvent de tenir compte. Pour cause, lorsque l’on achète son premier appartement, c’est dans souvent en suivant son coup de cœur.

Quel financement ?

Maintenant que vous avez mis en place votre projet, la deuxième étape également importante est le choix du financement. Pour cela, vous devez faire le point sur votre situation financière. Il est important de souligner que le budget d’achat d’un appartement ne comprend pas seulement son prix. Vous devez également additionner les rémunérations d’agences si vous vous tournez vers des professionnels, les frais de notaire, les assurances… Disposez-vous de fond propre où l’obtention d’un crédit immobilier est nécessaire ?

Dans ce cas de figure, votre taux d’endettement doit-être le plus bas possible. D’autre part, pour être éligible par les organismes de crédits, vous devez également justifier d’une source de revenus constante et régulière. Mais également d’une situation professionnelle stable. Et plus votre apport personnel est conséquent, plus vous serez bien vu par les banquiers. Pour avoir une connaissance du montant des mensualités que vous aurez éventuellement à rembourser, ainsi que pour identifier la durée de votre prêt, la meilleure des solutions est de passer par les simulateurs.

La copropriété

Autrement, acquérir un studio ou un appartement, c’est obligatoirement vivre en copropriété. Et à moins d’être le propriétaire de l’immeuble entier, vous n’avez pas d’autre choix sinon de partager les parties communes aux autres habitants du bâtiment. Par ailleurs, vous devez également respecter les règles de la copropriété. Ainsi, les gros travaux dans votre logement ne seront par exemple possibles qu’après l’aval et l’accord du syndic. Usage commercial ou habitation… Vous êtes aussi tenus d’informer vos copropriétaires de la destination de votre logement.

D’où l’importance de lire attentivement le règlement avant de signer la promesse de vente. Enfin, être propriétaire d’un appartement, c’est aussi vous acquitter de vos charges mensuelles. Ces frais comprennent généralement les dépenses liées à l’entretien et à la maintenance quotidienne des parties communes et les équipements comme les ascenseurs, les cours intérieurs, les escaliers… Fort heureusement, ces dépenses doivent figurer sur l’annonce immobilière. Sinon, dans le cas échéant, l’agence doit vous communiquer le relevé des frais mensuels de l’appartement ou du studio.

Si cet article vous a plu, partagez-le !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.