L’excellence opérationnelle : qu’est-ce que c’est ?


Née au japon après la seconde guerre avec Toyota, ce sont les USA qui l’ont internationalisée en tant que système managérial, sous le nom de « Lean Management ». Elle est née d’un besoin d’optimisation des moyens de productions dans un contexte d’après-guerre où les ressources sont rares, les matières premières quasiment inaccessibles et le pouvoir d’achat faible. Elle connait une évolution parallèle avec une autre démarche avec Motorola, dans les années 80, sous le nom de « Six Sigma ». C’est une référence à l’écart entre les mesures du produit et la norme requise.

La recherche de l’efficacité

L’efficacité s’apprécie dans la mesure du rapport objectifs/résultats. De prime abord, il faut déterminer les besoins du client afin de pouvoir établir une liste d’objectifs pertinents. L’importance de l’excellence opérationnelle pour votre entreprise réside dans sa capacité à optimiser sa performance. En effet, le client reste le hub de toutes vos actions managériales. C’est la raison pour laquelle, il est important de déterminer les besoins de vos clients, fixer des objectifs sur cette base et mettre en place des méthodes optimales pour être efficace. 

Pour mener à bien ce processus, il vous faudra miser sur votre capital humain, sur leur formation et leur motivation. Cette dernière repose sur trois piliers à savoir les conditions de travail, les conditions sociales et l’aspect financier (salaire, primes …). Vous conviendrez que l’opérateur est la pierre de faite de l’excellence opérationnelle dans la mesure où il sera évalué par rapport à sa capacité à apporter des solutions idoines à des situations critiques et à les mettre en œuvre.

La recherche de l’efficience

L’efficience contrairement à l’efficacité intègre les moyens utilisés. En effet, il s’agit d’évaluer le rapport entre les résultats et les moyens mobilisés à cet effet. Il est opportun de mettre sur pied de bons plans de productivité. La recherche de l’efficience passe nécessairement par la maximisation des performances en matière de productivité, de qualité des produits, de réductions des coûts, de réductions des défauts de production, de célérité. 

Ce qu’il faudra savoir c’est qu’une méthode peut être efficace sans être efficiente. En réalité, les résultats peuvent être atteints mais avec des coûts non concurrentiels. En définitive, l’excellence opérationnelle consiste en une recherche de performance optimale s’appréciant par l’amélioration de la qualité et du temps de production en réduisant les coûts, les  risques et les délais de production.

Si cet article vous a plu, partagez-le !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.