Les métiers de bouche reviennent à la mode


Grâce aux émissions culinaires qui se succèdent à la télévision, les métiers de bouche ont le vent en poupe. Plus récemment, nous avons vu apparaître des formats audiovisuels qui traitent des artisans du secteur alimentaire dans les grands supermarchés. L’on y voit des professionnels qualifiés et passionnés au service de la clientèle. Ce sont désormais des métiers d’avenir qui promettent de nombreux recrutements.

Des professionnels qualifiés

La formation de boucher charcutier traiteur est accessible avant le baccalauréat. Dès la seconde, les élèves intègrent un lycée professionnel où ils suivent une formation qui mêle à la fois cours théoriques et stages en entreprise. Certaines d’entre elles ouvrent la voie à l’alternance et permettent aux jeunes d’être insérés plus facilement dans le milieu de l’entreprise et d’avoir ensuite une valeur ajoutée sur le marché du travail. De nombreuses grandes surfaces font appel aux jeunes apprentis pour pouvoir les former sur le terrain et leur donner une solide expérience à faire valoir auprès des employeurs.

Une demande très forte dans les supermarchés

Les supermarchés avaient durant un certain temps mis au placard le personnel pour alimenter les rayonnages en libre service. Cependant, certains scandales alimentaires et le besoin de plus en plus important de la clientèle de consommer plus sain poussent les grandes enseignes à replacer ces corps de métiers au cœur de la vente. Les acheteurs peuvent ainsi être mieux servis et surtout être informés davantage de la provenance et de la qualité de leur nourriture.

Des perspectives d’avenir

La formation professionnelle permet d’abord aux apprentis de se positionner très rapidement sur le marché du travail, mais offre aussi des perspectives de carrière dans le secteur de l’alimentaire. Non seulement les diplômes ouvrent la voie vers davantage de cursus de formations pour acquérir d’autres compétences, mais ils permettent également de générer des vocations entrepreneuriales chez les jeunes qui souhaiteraient créer une activité indépendante par la suite.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *