La gestion des DASRI est très importante


Que vous soyez médecin généraliste, dentiste, infirmier, podologue, tatoueur, mais aussi dirigeant d'une maison de retraite, laboratoire médical, vous devez vous conformer à la  réglementation en vigueur en matière de conditionnement des DASRI. Leur transport et leur élimination doivent être sans risque pour la population et l'environnement. La collecte DASRI demande donc une véritable maîtrise au quotidien. 

Stocker, collecter et surtout éliminer

La gestion des déchets médicaux est soumise à de nombreux textes réglementaires en ce qui concerne leur conditionnement, les modalités d'entreposage, de transport. Les règles de sécurité portent également sur les conditions de travail et l'hygiène. Les déchets issus des soins doivent faire l'objet d'un tri dès leur production. Il s'agit ainsi de garantir au mieux la santé des patients, du personnel hospitalier. Les déchets à trier sont les matériaux coupants, mous (pansements, compresses), les objets souillés par le sang, les déchets anatomiques humains, les traitements médicaux non utilisés comme les anti cancéreux. Leur tri est une étape obligatoire afin de veiller à la santé des personnes et à la protection de l'environnement.

Collecte et transport des DASRI

Les DASRI doivent être stockés à l'abri des différentes sources de chaleur, à l'écart du public dans un local spécifique à la fois protégé des vols, aéré et éclairé correctement, protégé contre les intempéries. La collecte peut également se faire à domicile par une société agréée ou par apport volontaire sur un site de regroupement déclaré en préfecture. Les DASRI doivent être conditionnés dans des emballages spécialement conçus à cet usage. Les DASRI sont incinérés dans des usines qui reçoivent un agrément et à plus de 850 degrés, ils doivent aussi être prétraités par des appareils de désinfection pour ensuite être éliminés par la filière des ordures ménagères. Les sociétés qui collectent les DASRI assurent une vraie prestation de service dans un souci de respect de la législation.

Si cet article vous a plu, partagez-le !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.