L’initiative en faveur de la création d’entreprise


Aujourd’hui, en France, c’est environ 500 000 entreprises qui se créent chaque année, dans de nombreux secteurs d’activités différents. Que ce soit dans le domaine libéral, dans le commerce, de l’agriculture ou de l’artisanat, les initiatives ne manquent pas. Les professionnels et travailleurs indépendants sont d’autant plus encouragés dans leurs démarches et plusieurs dispositifs d’accompagnement ont été créés aussi bien dans le cadre de structures publiques que privées.

Une politique encouragée par l’État

L’État encourage les politiques structurelles en faveur de la création d’entreprise et notamment par le biais d’aides, d’exonérations fiscales ou de prêts à taux préférentiels. Ces dispositifs varient en fonction du statut des personnes, mais profitent tout particulièrement aux personnes en reconversion professionnelle ou en situation de recherche d’emploi. Les collectivités territoriales participent également à ce développement économique, notamment les conseils régionaux et les communautés de communes.

Des initiatives portées par d’autres entreprises

De nombreuses grandes entreprises encadrent la création de nouveaux projets. Certaines d’entre elles le font en encouragement les initiatives en matière de recherche et de l’innovation. D’autres tentent de créer une émulation et de placer une stratégie de communication dans la promotion de jeunes entreprises, soit en sponsorisant des prix, soit en octroyant des financements ou des aides. Les politiques de récompenses de projet, ne serait-ce que par l’attribution d’une distinction qui permet aux participants d’obtenir plus facilement la confiance des organismes de financement par la suite ?

Des dispositifs coopératifs

Depuis quelque temps, du côté de Rennes en Bretagne, des banques coopératives accompagnent les jeunes créateurs d’entreprise. Premièrement, elles offrent une aide au développement du projet, de la phase d’étude de marché à sa validation pour ensuite les accompagner durant le début de leurs activités. L’accent est d’ailleurs mis sur des projets innovants, notamment ceux étudiés dans certaines universités, ou encore des initiatives en faveur de l’écologie et du développement économique responsable.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *